Pour la prise en charge des cas de #COVID-19, La Poste BF a offert ce jour au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Banfora un lot de matériels de protections. Le don a été remis au DG du CHR monsieur KY Désiré par le chef de zone de l’ouest monsieur OUATTARA Toua.
#Vousfaciliterlavie.

Annulation du #concours d’écriture de lettres édition 2020.
Rendez-vous pour la prochaine édition.

Nommé en conseil des ministres, le nouveau directeur général de la Poste Burkina Faso, Bamory Ouattara a été installé dans ses fonctions le vendredi 13 mars 2020 à Ouagadougou.

La Poste Burkina Faso a désormais un nouveau patron. Le directeur général (DG) Bamory Ouattara, nouvellement nommé en conseil des ministres, a été installé le vendredi 13 mars 2020 à Ouagadougou par le secrétaire général du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes, Kisito Traoré. Ce dernier a exhorté les agents postaux à accompagner le DG entrant dans l’édification d’une poste dynamique et concurrentielle. A la cérémonie officielle de passation de service, le directeur entrant a indiqué qu’il va placer son mandat sous le signe de la recherche de la performance, dans la réalisation des missions de la poste au grand bonheur des populations et de la clientèle de l’institution. M. Ouattara entend également appuyer sur les leviers de la rationalisation des charges afin d’augmenter le chiffre d’affaires et engranger des bénéfices pour l’entreprise. Un processus qui, selon lui, ne sera possible sans la modernisation des outils de travail, une bonne gestion des ressources humaines à travers le renforcement de capacités, des formations individuelles et collectives, la création de cadres de concertation etc. Une dynamique qui, selon le nouveau DG, va permettre à tout le personnel postal de participer efficacement à la vie de l’entreprise. « Je viens avec un cœur ouvert et de bonnes intentions. A cet effet, j’ai besoin de l’accompagnement de tous », a-t-il déclaré. Aux partenaires sociaux de la poste, Bamory Ouattara a dit tendre la main et compte mettre en avant la communication et l’esprit d’équipe pour réussir sa mission. « Je suis ouvert aux conseils de mes devanciers et des doyens. Je souhaite aussi que dans notre collaboration, nous fassions par moment des compromis afin d’aller de l’avant », a fait savoir l’ancien secrétaire général de la Primature. Pour le directeur général sortant Naby Issa Coulibaly, les trois années passées à la tête de l’entreprise ont permis à son équipe d’opérer des avancées au niveau du management, de la connectivité au réseau, du renforcement du contrôle interne, de la communication entre autres. Il a reconnu que le climat a été délétère à un moment donné mais, cela n’a guère empêché d’atteindre des résultats. Au moment de passer le commandement, Naby Issa Coulibaly a dit avoir pardonné à ceux qu’il pense avoir offensé et a aussi demandé à être pardonné. « J’ai rendu mon potentiel pour le bien collectif dans les limites de mes pouvoirs.  J’ai énormément appris. Je pars très enrichi en tout, et je reste confiant en l’avenir de la poste », a conclu M. Coulibaly.

Wanlé Gérard COULIBALY (Sidwaya)

Au cours de l’hebdomadaire conseil des ministres de ce mercredi 26 février 2020, Bamory Ouattara a été nommé directeur général de La Poste Burkina Faso, en remplacement du sortant Nabi Issa Coulibaly. Qui est ce nouveau patron de La Poste ?

Aussitôt annoncé, les commentaires vont bon train. Pour nombreux, la crise répétitive au sein de La Poste a fini par emporté le directeur général. « Les syndicats ont fini par avoir sa tête », peut-on lire. Mais qui est Bamory Ouattara, le nouveau patron ?

Economiste et administrateur des services financiers de profession, Bamory Ouattara avait été, précédemment, secrétaire général de la primature. Bien avant cela, il était le Président du conseil d’administration (PCA) de a société d’économie mixte Bagrépôle et ordonnateur délégué du budget de la primature.

Entre 2012 et 2016, Bamory Ouattara, en tant que senior au bureau d’études du secrétariat général du ministère de l’Economie et des Finances, a participé à plusieurs travaux de rédaction et de validation des rapports de suivi des indicateurs de convergence de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Durant neuf années (2002-2011), Bamory Ouattara a été le directeur général de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD). Plusieurs enquêtes nationales sur les conditions de vie des ménages et la gouvernance des entreprises ont été menées sous son leadership.

A son arc, il a aussi une corde politique. En effet, entre 2006 et 2012, Bamory Ouattara a été le maire de la commune rurale de Sidéradougou (dans la région des Cascades) sous la bannière du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, parti au pouvoir en cette période). Cet économiste et administrateur des services financiers a partagé sa connaissance dans des grands temples de savoir tels que l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) et l’Université de Ouagadougou (actuelle Université Joseph Ki-Zerbo).

Le nouveau directeur général de La Poste, au regard de son parcours, a fait ses preuves dans la vie associatives et extra-professionnelle. A titre d’exemple, il est membre fondateur du Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB), une ONG ayant pour vocation, entre autres, de renforcer les capacités de la société civile et des collectivités décentralisées en matière d’analyse de budget.

En 2019, La Poste Burkina Faso a connu une crise avec plusieurs épisodes. Le syndicat avait, en son temps, réclamé le départ pur et simple de leur premier responsable. Bamory Ouattara apportera un leadership qui fera de cette crise un mauvais souvenir ? Affaire à suivre…

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net