Nommé en conseil des ministres, le nouveau directeur général de la Poste Burkina Faso, Bamory Ouattara a été installé dans ses fonctions le vendredi 13 mars 2020 à Ouagadougou.

La Poste Burkina Faso a désormais un nouveau patron. Le directeur général (DG) Bamory Ouattara, nouvellement nommé en conseil des ministres, a été installé le vendredi 13 mars 2020 à Ouagadougou par le secrétaire général du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes, Kisito Traoré. Ce dernier a exhorté les agents postaux à accompagner le DG entrant dans l’édification d’une poste dynamique et concurrentielle. A la cérémonie officielle de passation de service, le directeur entrant a indiqué qu’il va placer son mandat sous le signe de la recherche de la performance, dans la réalisation des missions de la poste au grand bonheur des populations et de la clientèle de l’institution. M. Ouattara entend également appuyer sur les leviers de la rationalisation des charges afin d’augmenter le chiffre d’affaires et engranger des bénéfices pour l’entreprise. Un processus qui, selon lui, ne sera possible sans la modernisation des outils de travail, une bonne gestion des ressources humaines à travers le renforcement de capacités, des formations individuelles et collectives, la création de cadres de concertation etc. Une dynamique qui, selon le nouveau DG, va permettre à tout le personnel postal de participer efficacement à la vie de l’entreprise. « Je viens avec un cœur ouvert et de bonnes intentions. A cet effet, j’ai besoin de l’accompagnement de tous », a-t-il déclaré. Aux partenaires sociaux de la poste, Bamory Ouattara a dit tendre la main et compte mettre en avant la communication et l’esprit d’équipe pour réussir sa mission. « Je suis ouvert aux conseils de mes devanciers et des doyens. Je souhaite aussi que dans notre collaboration, nous fassions par moment des compromis afin d’aller de l’avant », a fait savoir l’ancien secrétaire général de la Primature. Pour le directeur général sortant Naby Issa Coulibaly, les trois années passées à la tête de l’entreprise ont permis à son équipe d’opérer des avancées au niveau du management, de la connectivité au réseau, du renforcement du contrôle interne, de la communication entre autres. Il a reconnu que le climat a été délétère à un moment donné mais, cela n’a guère empêché d’atteindre des résultats. Au moment de passer le commandement, Naby Issa Coulibaly a dit avoir pardonné à ceux qu’il pense avoir offensé et a aussi demandé à être pardonné. « J’ai rendu mon potentiel pour le bien collectif dans les limites de mes pouvoirs.  J’ai énormément appris. Je pars très enrichi en tout, et je reste confiant en l’avenir de la poste », a conclu M. Coulibaly.

Wanlé Gérard COULIBALY (Sidwaya)